Tampon encreur : Difficile de lutter

Le problème du tampon encreur est qu’ils est facile à faire faire, cela signifie donc que n’importe qui peut en faire des faux pour officialiser des documents qui ne devraient pas l’être.
Ces cas restent rares, mais il est extrêmement difficile de lutter contre ce type de contrefaçons, car lorsqu’elles sont bien réalisées, elles sont difficiles à repérer, voire impossibles. Il faut se fier à la parole du professionnel qui en est victime pour qu’il garantisse que ce n’est pas lui qui a délivré le tampon. Car bien souvent il sert de garantie d’authenticité pour des métiers dans le judiciaire, le médical ou l’administration. Il est donc le garant de la fiabilité des documents.

Enquêteurs ultras spécialisés

Les policiers spécialisés dans ce type d’infractions sont peu nombreux, mais connaissent très bien la façon de faire de ces arnaqueurs. Ils savent donc remonter à la source et identifier rapidement les fraudes issues de ce domaine. Souvent, le mode opératoire est similaire d’un cas à l’autre, ainsi il n’est pas difficile d’imaginer qu’il leur est facile d’identifier les faux après quelques années d’expérience. Un peu de jugeote et un oeil avisés font de ces policiers une nécessité.